En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.

Patrimoine village de Chassagny

L’église :

L’église romane du Xe siècle, orientée à l’Est et citée dans la charte 129 du cartulaire de Savigny – an 960) a été fortement remaniée au XVIe siècle (1520) par Béatrix de Bron et son époux René de Rougemont. Dans la nef de droite, les armes sont toujours visibles sur la «piscine», fonts baptismaux, avec celles de la Liègue : lion issant des de Bron, lion des Rougemont et face ondée des de la Liègue et sur des pierres sculptées dont deux sont conservées en Mairie. Toutefois, dès 1845, cette église est considérée comme trop exigüe et fort délabrée : décision est prise de l’agrandir tout en la changeant d’orientation, sous la direction de l’architecte Camille Plan : elle est rendue au culte en 1855. Une fenêtre géminée gothique flamboyant et les fonts baptismaux sont les seuls témoignages qui subsistent du saccage de l’église par le baron des Adrets en 1561.

Château de Chassagny :

L’ancien château de Chassagny, probablement du XIIe siècle, fut détruit en 1561 par le baron des Adrets et reconstruit en 1570 conservant de l’ancien château le donjon carré situé sur le côté. Au-dessus de l’ancien pont levis et sur le vitrail de la chapelle du château, on peut voir les armoiries des derniers seigneurs (Dugas, Ravel de Montagny, du Marest, Duprat, de Bron). L’étang en face de l’entrée du château alimentait les douves qui ont été comblées. Les tours d’angles en bordure de route ont été en partie rasées sous la Révolution. (Privé - ne se visite pas)

Château de la Vaure :


Doit son nom à Hugues de la Vaure notaire royal en 1362. Ce fief était entouré de plusieurs étangs dont il était protégé par la chaussée (muraille d’arrêt de pierres) construite en 1615 par Gaspard Charmier. Ce château fut détruit par le baron des Adrets en 1562 lors d’un deuxième passage. Au cours des temps, il subit d’autres dommages et lors de la Révolution fut vendu comme bien national. Son dernier seigneur fut Berthaud de Taluyers. Aujourd’hui il appartient à la famille Morellon. (Privé - ne se visite pas)


Curiosités :

En dessous du hameau La Forestière, la Passerelle enjambant le Mornantet porte la date de 1864. Elle a reçu le Prix du Patrimoine du Conseil Général du Rhône en 1996. En passant au hameau La Charbonnière vous pourrez découvrir un abreuvoir en pierre qui est directement alimenté par l’eau du puits. L’ensemble daterait de 1670. Les prairies et landes du plateau de Montagny : Vue panoramique sur le plateau de Montagny dominé par le bourg médiéval. Ce secteur a été classé «zone de protection de biotope» par un arrêté préfectoral du 07 juin 1993. Au Nord de la commune, sur la route de Montagny, à proximité de l’étang du Battoir se trouve la maison forte de la Vaure (propriété privée) entourée d’une muraille crénelée possédant une tour sarrasine. L’ancien fief de la Vaure appartenait, dès la Révolution de 1789, à la famille Berthaud de Taluyers.